"Au début,

C'est une voix qui lit

Pour remplacer nos yeux

Si l'on n'est pas déçu

On se prend vite au jeu.

On entre dans l'histoire

Comme dans un autre monde

Et notre guide est là.

Traversons le miroir

Où les mots font la ronde

Elle veille sur nos pas.

Connaît-elle son pouvoir ?

Se sait-elle responsable ?

On entend sa passion

Ou son désintérêt.

Ce qu'on ne peut pas voir

Est pourtant remarquable.

Notre imagination

Révèle ses secrets.

On crée un personnage

Sur les tonalités,

Alors, au fil des pages

Se noue une amitié.


Puis le temps passe en heures

Qu'elle a enregistrées

La parole du conteur

Est personnalité.

Nous savons, sans tricher,

Si elle aime partager

Ou lire pour elle-même

Avec rapidité…

Beaucoup de bénévoles

Ont le cœur à l'ouvrage,

Il n'y a pas d'école…

Pour ce genre de langage.

Si ce n'est pas parfait,

On pardonne volontiers.

Les efforts qui sont faits

S'écoutent avec bonté.

Mais l'exception existe,

Comme dans toute société…

Au milieu des artistes,

Son récit est bâclé.

Elle s'en fiche, fait œuvre de charité,

Bonne action ennuyeuse,

Aux bâillements répétés.

Non, non… je n'ai rien inventé….

Mais ai-je vraiment le droit,

De juger un cadeau

Bon ou empoisonné ?

C'est déjà une bonne chose

Que des gens souhaitent aider

D'ingrats handicapés qui osent

Une critique éhontée.

Laissons le pire aller…

Je connais les meilleures.

En offrant de leur temps

Elles donnent de leur cœur.

Je les en remercie

Car c'est un vrai bonheur

Que d'aller avec elles

De récits en auteurs.

Si le corps pour grandir

A besoin de manger

Et de boire un peu d'eau

Pour garder la santé.

L'esprit, lui, demande

La lecture,

Comme une bête affamée

Réclamant sa pâture.

Sans vous, Donneurs de voix,

L'histoire aurait une fin.

Où les images se noient

Notre âme meure de faim…

Acceptez la reconnaissance

De ceux dont l'ouïe est affûtée

Pour mieux compenser l'autre sens

Qu'aimablement vous nous prêtez.

Merci encore

Mesdames, messieurs,

Votre patience vous honore

Gardez du courage, le feu."
Catherine Dussert ( Audiolectrice)
Voilà...
Ptit partage...
Cela m'a fait repenser à une amie partie car la vie la faisait trop souffrir, et qui m'avait parlé de ce don il y a longtemps...
Elle lisait pour les autres
Si j'arrive à me lancer, j'aurai une petite pensée clin d’œil pour elle.